Doux rêveur ou franc-maçon ?

impossibleBonjour à tous et toutes

Le voici donc cet épisode où Sylvia et moi discutons de l’utopie. Nous aurions dû être plus nombreux mais « des circonstances indépendantes de notre volonté » nous ont obligés à réduire le personnel participant à cette émission (l’argent toujours l’argent). Bon après une rapide écoute, on se rend compte que nous descendons pas mal la maçonnerie « sociétale » donc n’hésitez pas en retour à venir poser des bombes (surtout chez Sylvia) dont je transmet l’adresse sur demande (moi je voulais pas) pour vous venger.
Si vous n’êtes pas d’accord avec nous, les commentaires sont ouverts et vous avez même le droit de dire que vous en pensez du bien (si si !).

N’hésitez pas à vous inscrire à la liste de diffusion parce que c’est sympa. Prochain rendez vous début avril pour un sujet pas encore défini…

A bientôt

Romain

Télécharger l’épisode au format MP3 (Qualité normale 70 Mo)

Télécharger l’épisode au format MP3 (basse qualité  21 Mo)

En fonction des réglages de votre navigateur, pour télécharger l’épisode: clic droit sur le format que vous souhaitez et cliquer sur « enregistrer sous » ou « enregistrer la cible du lien sous… »

Le coin des découvertes

MLHS59et le podcast ZQSD

ZQSD, c’est le podcast mensuel sur les jeux vidéo PC réalisé par l’équipe qui a coulé le magazine Joystick.
Au programme : critiques, actus, blindtests idiots, et des pangolins. Plein.

 

 

 

6 réflexions au sujet de « Doux rêveur ou franc-maçon ? »

  1. Romain,

    Il doit y avoir une petite erreur dans le podcast publié par Apple : la date est le 17 janvier 2015 : n’aurais-tu pas écrasé l’épisode précédent par mégarde ou oublié de changer un id ?

  2. Un logecast de belle texture ! le naturel côtoie la profondeur des réflexions. Un petit morceau à déguster.
    Comme toujours, pas de langue de bois .. argh que c’est bon !

    Un avis (pour ne pas passer pour lèche-bottes) : j’aimerai, un jour, avoir des avis divergents pour épicer et pousser la discut’

  3. J’ai bien aimé la notion des loges comme réserves naturelles d’humanité et le fait que la franc-maçonnerie soit une utopie en elle-même.

    L’idée que l’utopie des uns peut devenir cauchemar des autres aurait pu être encore approfondie surtout par l’amateur de SF que Romain a plusieurs fois revendiqué. Car dans toutes les dystopies (1984 par exemple), une société construite pour le bien du peuple vire rapidement à la dictature. Effectivement, toutes les tristes exemples de l’histoire se sont basés sur des utopies qui ont mal tournées et le pire, c’est que le peuple y a cru et s’est battu pour ces idéaux, raison pour laquelle elles ont si bien marché.

  4. Episode plus ardu à suivre que le précédent mais encore une fois très enrichissant. Ça donne envie d’avoir une perspective historique pour compléter le propos qui était bien riche sur le plan maçonnique.
    Plusieurs remarques en vrac:
    – Du point du vue du profane, à mon sens évidemment la maçonnerie est un rêve, car on vient frapper à la porte du temple pour trouver qqch sans savoir ce que c’est réellement car sous le sceau du secret
    + c’est utopique car c’est un projet « collectiviste » (point d’initiation tout seul dans sa tête, du moins je ne le crois pas et on vient y chercher une solution (à un besoin, à une envie, à une quête ou que sais-je encore)
    + et le rite et ses rituels sont avant tout sociaux comme toute utopie et on va apporter quelque chose à l’atelier, c’est donc éminemment « projectif » tout comme l’utopie
    – Ensuite la « réserve naturelle » de Sylvia ^^: N’est-ce pas ça l’idée fondamentale du travail en loge, qu’on l’appréhende positivement ou négativement: soit c’est une micro-cellule, une éprouvette de « test » de société avec des principes ou que sais-je encore qui a vocation si ce n’est à se dupliquer, mais au moins à rayonner hors du temple, ou à l’inverse, n’est-ce pas un endroit cellulaire (plus au sens « carcéral » ou du cloître monastique) où on vient chercher une utopie, c’est à dire une construction basée sur l’idée (La perfection chrétienne vs. l’irrémédiable condition de pécheur de l’Homme, aussi moine soit-il) mise en acte mais insuffisante qui vise un certain accomplissement car le projet serait inatteignable dans le monde profane ? (ou le monde tout court si on s’intéresse au rapport à Dieu)
    – Le rapport dystopie/utopie aurait été intéressant à développer, car n’est-ce qu’un jugement moral qui sépare les deux ? Ou alors le but et les sources en sont-ils (si) différents ? Plus encore, l’utopie qui à mon sens est une « solution unique » ou du moins totale, un Nirvana, un inatteignable (sans doute pour ça que cela peut mener aux pires régimes dans son application) ne vise t-il pas un universalisme tout comme le projet maçonnique ? Mais dans son opposition fondamentale alors à « réunir ce qui est éparse » (si ce n’est pas en soit une utopie qui serait sa propre ontologie), n’est-ce pas antimaçonnique car ça remet fondamentalement en cause la liberté de ses frères et soeurs, car s’opposerait à la pensée contraire d’autrui ? (Sauf à croire qu’on est un prophète auto-légitimant son discours). En ce sens l’utopie n’est-elle pas le contraire de la liberté ? Ou en sont-elles d’interdépendants moteurs ? (Liberté de son utopie et utopie de la liberté)
    – Enfin l’utopie est-elle matériellement une faculté/liberté ? Une pensée formelle ? Ou une mise en action ? A mon sens c’est là qu’on peut interroger l’utopie ultra-libérale (qui pourrait se distinguer en cela de l’utopie libertaire telle a priori conçue par Romain ?) en ce qu’elle serait une simple question de moyens (la liberté) et non de fin (a l’inverse d’un projet dirigiste ou de toute utopie « construite ») ? Et en même temps alors, qu’est-ce qui la sépare de l’anarchie ? L’utopie n’est-elle alors pas fondamentalement opposée à la liberté en ce qu’elle vise fondamentalement un but ? Encore de quoi me poser bien des questions …

  5. Bonjour amis logecastiens.

    Bon comme d’hab je réponds bien tard. Nomalement le prochain épisode est en cours de montage au moment ou j’écris.

    Encore une fois un grand plaisir de vous entendre.
    Je suis d’accord avec votre réflexion de fin d’émission, quel dommage de n’avoir pas eu de troisième intervenant. Pour ceux que cela intéresse, un billet de celui-ci est sur le blog de l’Aqueduc (voir l’adresse que j’ai mise comme site web de ce commentaire).
    J’ai écouté une troisième fois cet épisode ce matin (je suis un auditeur compulsif). J’y trouve à chaque écoute un détail que je n’avais pas saisi ou que j’ai oublié entre-temps. Cela nourri ma réflexion, me permet d’affiner mes points de vue sur la FM, tout en étant bien sûr pas toujours d’accord avec ce qui est dit, même parfois farouchement en désaccord, mais c’est rare.

    Bon comme tout le temps, merci pour ce que vous amenez à la FM actuelle française. Je trouve que vos discussions se rapprochent bien plus de ce que l’on peut entendre et débattre en loge que certaines autres émissions, notamment la parole officielle de quelques obédiences sur France Culture deux ou trois dimanches par mois. Aux non-maçons qui vous écoute et qui par hasard lirait ce billet, soyez assuré que si vous vous intéressez à la franc-maçonnerie, ce podcast est l’un des outils contemporains les plus proches de la réalité de ce que l’on vit en loge et autour (aux agapes). et c’est très agréable à entendre, bref c’est du bonheur.
    Sylvia, romain, Guizmo, continuez SVP, ça fait du bien.

Répondre à FabriSSS Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>